Carte verte pour les investisseurs étrangers

Dans le cadre d’une politique de développement de l’économie américaine, les services d’immigration sollicitent fortement la venue d’investisseurs étrangers potentiels aux USA. Ces derniers peuvent investir et devenir résident permanent aux États-Unis en obtenant une carte verte américaine grâce au visa EB-5. 

 

Visa EB-5, une alternative à l’inscription green card

 

En plus de la loterie green card et le fait d’obtenir carte verte par des liens familiaux ou le mariage, il est aussi possible de s’inscrire au programme de délivrance d’une carte verte américaine par investissement. Le visa EB-5 est évoqué à cet effet. 

Un visa spécialement établi pour les investisseurs étrangers, le visa EB-5 leur donne non seulement une opportunité d’investir aux États-Unis, mais aussi d’y résider en permanence et donc de gagner une carte verte conditionnelle. 

À la base, l’investisseur étranger doit investir un capital minimal de 500 000 dollars dans un projet sur zone d’emploi ciblé ou TEA. Par contre, si l’investissement porte sur une zone métropolitaine ou une zone non ciblée, la limite est fixée à 1 000 000 dollars. 

 

Un avantage pour toute la famille

 

Investir aux USA par le biais de la green card et du visa EB-5 est avantageux pour toute la famille de l’investisseur. En effet, en détenant par la suite une carte verte, il pourra engager une demande carte verte pour chacun des membres de sa famille en tant que parrain. 

Cela permettra bien à ses enfants de profiter d’une éducation peu coûteuse et d’envisager une naturalisation si l’investissement tient toujours ses promesses à long terme. 

 

Demande carte verte : des changements instaurés au visa EB-5

 

Comparé aux autres pays développés comme le Canada ou le Royaume-Uni, les États-Unis offrent des opportunités d’investissement plus accessibles aux investisseurs étrangers. Cependant, depuis le mois de septembre 2015, le gouvernement a instauré des changements dans les conditions d’obtenir carte verte grâce au visa EB-5. 

En effet, tout investisseur étranger qui souhaite résider aux USA et engager une inscription green card pour lui et les membres de sa famille doit respecter de nouvelles conditions. La somme limite pour investir dans un projet TEA n’est plus de 500 000 dollars, mais de 900 000 dollars. Pour ce qui est de l’investissement en zone métropolitaine, la réforme prévoit une hausse de 800 000 dollars, soit 1 800 000 dollars au lieu d’un million de dollars. 

Ces montants cités peuvent encore être ajustés en fonction des inflations constatées tous les 5 ans. 

 

Carte verte américaine pour les investisseurs étrangers : quelle procédure engager ?

 

En premier lieu, l’investisseur étranger doit identifier la structure dans laquelle il veut investir. Il doit ensuite faire une demande I-526 pour obtenir carte verte dans le cadre de son investissement. La green card obtenue n’est encore valable que pour deux ans. Une fois ce délai écoulé, il doit justifier que son projet a porté ses fruits et créer au moins 10 emplois pour les Américains. 

Si tel est le cas, il pourra déposer une demande I-829 qui une fois approuvé lui permet de rester définitivement aux USA. 

 

Tenter sa chance à la loterie green card

 

En parallèle au lancement des procédures pour obtenir carte verte par le biais du visa EB-5, vous pourriez toujours tenter votre chance avec la loterie carte verte

En gagnant à la loterie green card, vous pourriez investir aux USA une fois arrivé sur les lieux avec des conditions plus flexibles.